La coopération scientifique franco-taiwanaise

Une coopération scientifique en expansion

Compte tenu de la qualité de la formation scientifique, du fort développement technologique de Taiwan et des moyens financiers et humains consacrés à la recherche (cf. lien de téléchargement en bas de page « Le paysage de la Recherche à Taiwan »), l’approfondissement de la coopération scientifique est l’une des toutes premières priorités du Bureau Français de Taipei.

Le Ministère des sciences et technologies (MoST) taiwanais considère la France comme son deuxième partenaire scientifique après les États-Unis en termes de nombre de projets de coopération actuellement en cours de réalisation. Plusieurs instruments de soutien aux collaborations scientifiques franco-taiwanaises sont établis pour soutenir des échanges de chercheurs, projets et ateliers scientifiques conjoints.

En 2007, l’Agence nationale de la recherche française a signé son premier accord international avec le MoST permettant de cofinancer des projets de recherche scientifique d’excellence franco-taiwanais.

Le Prix de la Fondation scientifique franco-taiwanaise est attribué chaque année sous la coupole de l’Institut de France à un binôme de chercheurs taiwanais et français qui, par leurs travaux, ont contribué de manière remarquable à la coopération scientifique entre la France et Taiwan.

De 2008 à 2015, les colloques interdisciplinaires franco-taiwanais « Frontières de la science » ont contribué à faire germer de nouvelles idées de recherche, susciter de nouvelles approches et à créer des liens entre les communautés scientifiques françaises et taiwanaises.

En sciences humaines et sociales, des chercheurs français assurent une présence de terrain à Taiwan et contribuent au débat d’idées entre la France et Taiwan, grâce à l’Antenne de Taipei du Centre d’études français sur la Chine contemporaine et le Centre de Taipei de l’Ecole française d’Extrême-Orient, tous deux hébergés sur le campus de la prestigieuse Academia Sinica.

Une coopération ancienne et riche dans le domaine des géosciences lie une dizaine d’équipes françaises et taiwanaises, structurée sous forme du Laboratoire international associé CNRS « ADEPT » auquel fait suite depuis 2015 le LIA « DE3 – From Deep Earth to Extreme Events ».

Une collaboration intense entre le Laboratoire de l’Angiogenèse et du Microenvironnement des Cancers (Inserm/université de Bordeaux) et l’institut de physique Academia Sinica, s’est structurée en 2016 en un laboratoire international associé développant une technologie d’imagerie tridimensionnelle pour l’étude des pathologies humaines.

Le « Centre International d’Excellence de Recherche en Robotique Intelligente et Automatique » (iCeiRA) a été créé à l’Université nationale de Taiwan en 2012, en partenariat avec Inria, le CNRS et l’université Paris 6 Pierre et Marie Curie.

Des instituts taiwanais sont membres de deux Groupements de recherche internationale du CNRS (GDRI – NAMIS Nano et Microsystèmes ; GDRI ReaDiNet en mathématiques et biomédecine).

Le Bureau Français de Taipei encourage la coopération également dans le domaine de l’innovation technologique. Un Expert technique international pour l’innovation est présent à Taipei pour promouvoir et aider les pôles de compétitivité, institutions de recherche, structures d’incubation de startups, et tous acteurs innovants et désireux de nouer des partenariats technologiques entre la France et Taiwan.

Le Bureau Français de Taipei assure une veille sur l’actualité scientifique et les développements technologiques à Taiwan. Les notes de veille sont publiées sur le site du Bureau Français et sur le site internet du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (www.diplomatie.gouv.fr – rubrique : diplomatie scientifique/veille scientifique et technologique).

Des échanges universitaires qui se diversifient

Longtemps limitée à l’octroi de quelques bourses pour l’apprentissage de la langue française ou pour les beaux-arts, la coopération universitaire s’est considérablement enrichie ces dernières années et concerne aujourd’hui tous les domaines notamment les filières scientifiques et de gestion.

En effet, un nombre croissant d’étudiants taiwanais choisissent de compléter leur formation en France. Notre pays est ainsi la 7ème destination choisie par les étudiants taiwanais, derrière les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie, le Canada,  le Japon et la Corée, et reste la 1ère destination en Europe continentale.

Cette tendance est favorisée par la signature le 25 mars 2008 d’un accord de reconnaissance mutuelle des diplômes et des études en vue de la poursuite d’études supérieures dans les établissements d’enseignement supérieur français et taiwanais, par l’Association des universités nationales de Taiwan (ANUT), l’Association des collèges et universités privés de Taiwan (APUC), l’Association des collèges et universités de technologies privés de Taiwan (APUCT), la Conférence française des Présidents d’université (CPU) et la Conférence des Directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI). Cet accord clarifie les correspondances entre le système d’enseignement supérieur taiwanais et le système européen L-M-D.

Cet accord facilite les partenariats interuniversitaires qui encadrent les échanges d’étudiants et la mise en place de formations conjointes entre établissements d’enseignement supérieur français et taiwanais.

Un Espace CampusFrance à procédure « Études en France », situé dans les locaux du Bureau Français de Taipei, a pour mission d’informer, d’orienter et d’aider les futurs étudiants taiwanais en France tout au long de leurs démarches. L’équipe CampusFrance assure la promotion des formations françaises auprès du public et des écoles et universités à Taiwan.

Le Salon européen de l’éducation de Taiwan est organisé chaque année en octobre par le Bureau Français et Taipei, le British Council, le DAAD et la représentation de l’Union Européenne à Taiwan. L’édition 2016 a rassemblé près de 150 établissements , dont 32 français, et 7500 visiteurs.

La mobilité étudiante vers la France est encouragée grâce aux programmes de bourses pour études en France. Le Bureau français de Taipei met notamment en œuvre le programme « Joseph Fourier » pour les étudiants taiwanais souhaitant poursuivre en France leur formation au niveau master ou doctorat.

Le Bureau français de Taipei soutient un programme d’intégration de lycéens taiwanais en classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieurs, établi depuis 2005 avec le ministère taiwanais de l’Education. Le programme CPGE Taiwan permet de sélectionner chaque année de brillants lycéens taiwanais pour suivre une formation intensive de français de 9 mois, avant d’être inscrits dans une classe préparatoire scientifique en France en vue de préparer les concours d’entrée aux grandes écoles d’ingénieurs françaises.

Un site Internet dédié aux anciens étudiants taiwanais en France permet de garder le contact et d’animer ce réseau.

Documents à télécharger

l’enseignement supérieur à Taiwan

accord franco taiwanais de reconnaissance mutuelle d’études et diplomes

liste des accords inter-universitaires

le paysage de la recherche