Enseigner à Taïwan

 

L’enseignement de la langue française se porte bien à Taïwan comme l’atteste chaque année la progression du nombre d’apprenants de français dans les écoles, les lycées et les écoles de langue, comme l’Alliance française de Taïwan. Il progresse également dans les universités car les étudiants taïwanais sont de plus en plus nombreux à poursuivre leurs études en France pour un master ou un doctorat. On estime que le nombre de locuteurs francophones se situe entre 100 000 et 200 000 personnes alors qu’il y aurait environ 15 000 apprenants de français à Taïwan, tous niveaux confondus.

Enseignement primaire

Le Bureau français de Taipei et l’Alliance française de Taïwan mènent en partenariat un programme de développement du français dans les écoles primaires de Taipei. Ce programme « d’enseignement précoce » permet de former chaque année un vivier d’animateurs capables de faire découvrir et aimer la langue et la culture françaises aux plus jeunes Taïwanais. A l’été 2011, un camps d’été a également été organisé au sein de l’école Xinsheng, à Taipei.

En outre, un établissement scolaire dispense des cours de français obligatoires dans sa section élémentaire : il s’agit de l’école bouddhiste Putai, située à Puli (District de Nantou). En plus de l’anglais et du français, qui sont les principales langues étrangères enseignées, les jeunes élèves, qui sont plusieurs centaines chaque année, y sont également sensibilisés au japonais et à l’espagnol.

Enseignement secondaire

Dans les lycées taïwanais, le français est la deuxième langue vivante seconde enseignée à plus de 4 000 élèves dans une soixantaine d’établissements après le japonais (environ 22 000 apprenants) et devant l’allemand et l’espagnol (environ 1 000 apprenants). En moyenne, il est enseigné 2 heures par semaine. Certains lycées, comme le lycée municipal Yong-Chun à Taipei, enseignent même le français à tous les élèves de première année.

La langue vivante seconde n’est pas une matière obligatoire dans les établissements secondaires taïwanais mais elle fait partie, à compter de septembre 2010, des matières parmi lesquelles les lycéens doivent obligatoirement sélectionner une option. En outre, le ministère taïwanais de l’Education finance désormais pour les meilleurs lycéens des cours d’approfondissement permettant à une centaine d’apprenants de français par an d’obtenir un crédit d’heures à faire valoir une fois inscrits dans les départements universitaires.

Afin d’accompagner cet intérêt croissant pour la langue française dans les lycées taïwanais comme pour le mandarin dans les lycées français, le nombre de jumelages entre établissements secondaires français et taïwanais est en augmentation constante : une douzaine sont déjà établis ou en cours de négociation. Les lycées français peuvent solliciter l’aide du bureau de représentation de Taïwan à Paris et du Bureau français de Taipei pour identifier leur établissement partenaire.

La mise en place de ces jumelages est également facilitée par le programme d’assistants de langue, mis en oeuvre depuis 2008 entre le Bureau français de Taipei et le ministère taïwanais de l’Education. Les 15 assistants français, basés dans les universités taïwanaises, sont également chargés d’intervenir 3 heures par semaine dans les lycées pour y présenter la culture française. Par réciprocité, 15 assistants taïwanais sont nommés dans des lycées français pour seconder des enseignants de chinois langue étrangère.

Enseignement supérieur

Le français en majeure

Il existe à Taïwan sept départements universitaires où le français est enseigné, ce qui représente environ 2 000 étudiants :

Ville de Taipei

Centre des langues étrangères de l’Université nationale Cheng-Chi
Département de français de l’Université de la culture chinoise

District de Taipei
Département de français de l’Université catholique Fu-Jen
Département de français de l’Université Tamkang

District de Taoyuan
Département de français de l’Université nationale centrale

District de Changhua
Département des langues européennes de l’Université Da-Yeh

Ville de Kaohsiung
Département de français de l’Institut universitaire Wenzao

Afin d’optimiser les débouchés professionnels de leurs étudiants, les départements universitaires où le français est enseigné multiplient les partenariats avec des universités françaises permettant la mise en place de double cursus et/ou créent des filières de français de spécialité. La plupart des départements exigent désormais de leurs étudiants qu’ils se présentent en fin de cycle aux épreuves du DELF-DALF pour évaluer leurs compétences et les valider par l’obtention d’un diplôme internationalement reconnu.

Le français en mineure

15 universités généralistes proposent le français en cours optionnels. La plupart du temps, il est à choisir parmi d’autres langues étrangères secondes comme le japonais, l’allemand ou l’espagnol. Les départements qui le proposent dans leurs cursus ont souvent un rapport avec les langues, la musique, l’art, le droit ou la gestion. Le français est généralement enseigné pendant deux ans, en 2ème et 3ème années, à raison de deux à trois heures par semaine selon les universités.

7 universités de technologie proposent le français en tant que matière optionnelle de leur tronc commun ou bien dans leurs départements de langues étrangères appliquées. Le français peut y être suivi pendant un an (en 4ème année) ou deux (en 3ème et 4ème années).

Certaines écoles militaires proposent également du français, sous forme de stages intensifs de 52 semaines, ou bien en tant que seconde langue étrangère avec cours d’expression orale et écrite.

Ecoles de langue

Il existe à Taïwan de nombreuses écoles de langue, publiques et privées, où le français est enseigné.

Le Bureau français de Taipei apporte son soutien à l’Alliance française de Taïwan, qui fait partie du réseau du millier d’alliances françaises dans le monde et dispose d’un centre à Taipei et d’un autre à Kaohsiung. Elle est le seul centre d’examen à Taiwan des diplômes de langue française délivrés par le ministère français de l’Education nationale (DELF/DALF).

Visas

Les professeurs de français langue étrangères qui souhaitent venir enseigner à Taïwan peuvent s’informer des démarches à entreprendre auprès du Bureau taïwanais des Affaires consulaires pour les renseignements sur les différents types de visas et de permis de séjour. Ils peuvent également consulter le site d’information pour les étrangers qui souhaitent venir travailler à Taïwan.