Bientôt un lycée français à Taipei

Taïwan Info du 6 décembre 2013

La nouvelle ne manquera pas d’être accueillie avec un grand intérêt par la communauté française et francophone de Taiwan : la Section française de l’Ecole européenne de Taipei (TES) a annoncé mercredi l’ouverture d’une classe de Première à la rentrée 2015, qui sera suivie de celle d’une Terminale à la rentrée suivante.

C’est Jean-Yves Vesseau, qui a pris la direction de la Section française en août dernier, qui a fait part, dans un message posté sur la page Facebook de la Section française, de cette décision prise la veille en concertation avec le Bureau français de Taipei, la représentation de la France à Taiwan.

Une seule fois par le passé, au cours de l’année scolaire 2011-2012, une classe de Première avait pu être ouverte, à la demande des parents. Elle n’avait pas pu être reconduite l’année suivante par manque d’élèves.

Le constat est ancien et les raisons au manque d’effectifs dans les grandes classes sont connues : la présence à Taiwan d’une communauté francophone expatriée plutôt jeune, avec des enfants en bas âge, alors que les professionnels ayant des enfants scolarisés au collège ou au lycée préfèrent les villes asiatiques disposant d’établissements plus importants.

Or les conditions semblent aujourd’hui réunies pour sortir de ce cercle vicieux, avec non seulement une classe de huit élèves en Troisième cette année, mais aussi des cohortes d’élèves plus nombreuses que jamais au primaire et qui permettent d’espérer une croissance sensible et constante au Secondaire dans les années à venir.

L’ouverture d’un lycée offrira la possibilité aux élèves de la Section française de terminer leur scolarité à Taipei, souligne Jean-Yves Vesseau. « C’est la notion de service public, à laquelle notre équipe est très attachée, qui prévaut. Avec le lycée, la Section française proposera aux familles une offre pédagogique riche et variée, comme peu d’établissements français dans le monde peuvent prétendre le faire. » En effet, les élèves auront le choix entre un baccalauréat français au sein de la Section française ou un baccalauréat international au sein de la Section High School anglophone.

Quant aux séries pour lesquelles les élèves de Terminale pourront s’inscrire à la rentrée 2016, « le choix s’est porté sur l’ouverture de celles qui nous permettront de répondre aux attentes du plus grand nombre d’élèves : les séries S (Scientifique) et ES (Economique et Sociale), qui regroupent environ 90% des candidats ayant présenté le baccalauréat l’an dernier dans le réseau AEFE », précise le directeur de la Section française. Les enseignements seront donnés en direct, sans recours au Centre national de l’enseignement à distance.

Le lycée, relève Jean-Yves Vesseau, permettra aux élèves diplômés d’accéder non seulement aux établissements universitaires et d’enseignement supérieur français – la Section Française fait partie du réseau des établissements de l’Agence pour l’enseignement du français à l’étranger (AEFE) – mais aussi anglo-saxons. La Section française est en effet, tout comme l’ensemble de l’Ecole européenne de Taipei, munie d’une accréditation du Conseil des écoles internationales (CIS) et de l’Association occidentale d’écoles et universités (WASC), deux labels reconnus mondialement.

N’oublions pas bien sûr que le baccalauréat français est reconnu dans le système taiwanais, en vertu de l’accord de reconnaissance mutuelle des diplômes conclu entre Taiwan et la France.

Commentaires

*